Robert LEVIN

Enregistrement des 6 Partitas pour piano de Jean Sebastien BACH par le grand pianiste et compositeur américain Robert Levin. Robert Levin est assurément une des personnalités les plus remarquables, et les plus enthousiasmantes, de la musique de notre temps. Sa réputation de musicologue éclairé est immense. Ses talents d’instrumentiste...

Magnard – Quatuor Béla

CHRONIQUE Musique La Nef 36 n°329 Octobre 2020Magnardpar Hervé Pennven Les enregistrements de l’unique Quatuor d’Albéric Magnard ne sont pas assez fréquents pour qu’on puisse en bouder un nouveau, si du moins la qualité est au rendez-vous. Et c’est le cas avec le Quatuor Béla. On sait que Magnard,...

Quatuor Béla – Debussy-Magnard

Dix ans seulement séparent le quatuor à cordes de Claude Debussy de celui d’Albéric Magnard. Pourtant, leurs esthétiques sont si éloignées qu’on n’imagine pas les deux œuvres représenter la même époque et, encore moins, le même pays. Créé en 1893, le quatuor de Debussy relève à la fois de la...

CLASSICA : Boris Berman / Brahms

Qu’ils sont difficiles, ces opus que Boris Berman joue sur un Steinway qui sonne avec un naturel troublant, capté par des micros judicieusement placés en regard de l’écriture même de pièces qui n’exigent pas le vaste espace acoustique d’une grande salle de concert, mais ne se satisferaient pas davantage...

Boris Berman – Brahms

Outre l’excellence de la prise de son réalisée à la Goillotte, à Vosne-Romanée, par Alain Gandolfi pour le label Le Palais des Dégustateurs, il faut saluer très bas les 17 pages du livret, signées Paul Berry. C’est dire le soin apporté à cette merveilleuse réalisation. Et quelle musique !!!

La Nef : Boris Berman

 La Nef  Novembre 2019 Boris Berman par Hervé Pennven Né à Moscou en 1948, élève de Lev Oborine au Conservatoire Tchaïkovski, Boris Berman quitte l’URSS en 1973 pour Israël. Dès 1979 il émigre aux États-Unis, et depuis 1984 il enseigne le piano à Yale. Ce pédagogue hors pair, spécialiste...

Artamag : Robert Levin, Partitas de Bach

Robert Levin aura repensé Bach au piano. Cette audace fait son miel de la seule musique, littéralement les notes s’incarnent dans un discours polyphonique qui déploie les architectures d’un cahier, où l’art cache l’art. Le clavier absolu auquel Bach songeait, qu’il fut à l’orgue ou au clavecin, se serait-il réalisé...