Témoignages

« La perfection de la prise de son, qui rend présents les instruments dans leur exacte vérité, permet assurément d’entendre des dynamiques et des harmoniques qui manquent aux versions historiques. Elle permet aussi, par exemple, d’apprécier la variété du vibrato de Gérard Poulet, toujours adapté à l’expression musicale du moment. »
Hervé Penven – La Nef juin 2022

« …on savourera la finesse et le moelleux de la prise de son claire et équilibrée »
Crescendo Magazine – Jean Lacroix

« Nous saisissons l’occasion de pointer l’excellence de la prise de son, idéal équilibre d’acuité qui nous fait saisir l’emplacement des instruments dans l’espace et la résonance très nuancée, jouant sur une forme de couleur acoustique jamais agressive ou exubérante. Du grand art… »
Wanderer – David Verdier (Quatuor Béla – Debussy/Magnard)

« Magnifique prise de son (c’est-à-dire parfaitement naturelle), comme d’habitude au Palais des Dégustateurs. »
La Nef – Quatuor Béla, Debussy/Magnard

« Le piano Steinway sonne avec une évidence absolue et une ampleur mesurée que l’ingénieur du son, Alain Gandolfi, maîtrise très bien. »
Crescendo Magazine – Jean Lacroix

« Sublimée par une prise de son pure, cette parution est agrémentée d’un entretien passionnant de Robert Levin, mené par notre collègue Stéphane Friédérich. »
Resmusica – Maciej Chiżyński

« Boris Berman joue sur un Steinway qui sonne avec un naturel troublant, capté par des micros judicieusement placés en regard de l’écriture même de pièces qui n’exigent pas le vaste espace acoustique d’une grande salle de concert, mais ne se satisferaient pas davantage de la matité d’un salon étouffé. »
CLASSICA – CHOC – Alain Lompech

« Le son n’en est pas moins différent, plus onctueux, plus enveloppant, comme si l’instrument avait été capté de plus près alors que, paradoxalement, l’acoustique du lieu et sa réverbération discrète se perçoivent davantage. Cet environnement favorable incite à s’installer confortablement pour parcourir cet épais livre. »
CLASSICA – Philippe Venturini

« Avec un son très bien capté dans l’acoustique de la Goillotte, à Vosne-Romanée, ce coffret se déguste dans la solitude, remède divin aux tourments de l’âme. »
Stéphane Friédérich – PIANISTE

« La prise de son, remarquable de naturel, en restitue le grain et la couleur comme l’équilibre, si juste, avec le piano. »
Classica CHOC (MOZART – Robert Levin et Gérard Poulet)

 » il faut saluer (…) l’excellence de la prise de son réalisée à la Goillotte, à Vosne-Romanée, par Alain Gandolfi pour le label Le Palais des Dégustateurs. « 
Boris Berman – Le blog « En cherchant bien… Carnets d’un curieux » 

Dans les deux œuvres on retrouve les qualités de Vanden Eynden, […] l’ensemble étant magnifié
par une prise de son tout bonnement idéale.
La Nef – Hervé Pennven  (Jean-Claude Vanden Eynden – Schumann Liszt

« Une excellente qualité sonore, avec le violoncelle parfois légèrement plus au premier plan que dans un cadre live, est encore un autre point en faveur de ce bel enregistrement. »
Fanfare Magazine (USA) – Alain Meunier & Anne le Bozec | KOECHLIN – FAURE – SCHMITT

« Le son enregistré est excellent, offrant une belle acoustique naturelle avec des détails admirables et une beauté tonale.« 
Fanfare Magazine (USA) – W.A.MOZART Unfinished works for piano and violin Completed by Robert Levin

« Comme dans le cas du disque pour piano et violon Mozart/Levin, le son enregistré est superbe.« 
Fanfare Magazine (USA) – MOZART Piano Trio, K 442. Trio avec piano n° 1 en sol, K 496 • Robert Levin ; Hilary Hahn ; Alain Meunier